Accompagner l’action sanitaire dans les élevages

Valérie Simonet, Présidente du Département et Philippe Monteil, Président du GDS Creuse, entourés de Nicolas Simonnet, Vice-Président en charge de l’agriculture, et Didier Guérin, Directeur du GDS, ont signé, le 21 décembre, la convention précisant l’intervention financière du Conseil départemental pour les programmes de prévention et de lutte des maladies dans les élevages.

Accompagner l’action sanitaire dans les élevages

Malgré la loi NOTRe de 2015 qui a vu le transfert de la compétence économique vers la Région, la volonté politique du Conseil départemental de la Creuse a toujours été de poursuivre son accompagnement auprès du monde agricole. Cet accompagnement s’élève, chaque année, à hauteur de 800 000€. La convention signée avec la Région Nouvelle-Aquitaine en 2017 a permis, cette année, de soutenir l’agriculture au travers des différentes manifestations et structures agricoles, telles que le GDS Creuse.

La signature de cette convention, c’est l’engagement du Département auprès du monde de l’élevage dans le cadre du plan national d’éradication de la BVD au travers de la prise en charge spécifique des analyses. Pour ce faire, il s’appuie sur l’expertise du Laboratoire départemental d’analyses, pour la conduite des programmes de prévention et de lutte pour les cheptels bovins, équins et ovins.

Analyses pour introduction d’animaux dans les cheptels, prophylaxie annuelle et vaccination des animaux en élevage bovin, prise en charge des frais de prélèvements et d’analyses sur les étalons et des frais de prélèvements et d’analyses en vue du génotypage des animaux reproducteurs ovins, sont autant d’actions inscrites dans cette convention et pour lesquelles le Département apportera une contribution à hauteur de 245 000 €.

La subvention va à l’éleveur, le GDS assurant le tiers-payant. Les frais d’analyses et des actes vaccinaux sont facturés au GDS, lequel, une fois déduite la contribution du Département, ne répercute que le reliquat à l’éleveur.