Coup de bec au gaspillage

Depuis plusieurs années maintenant, diverses initiatives, et pour certaines originales, fleurissent dans les collèges pour lutter contre le gaspillage alimentaire, avec le soutien du Conseil départemental. A Châtelus-Malvaleix par exemple, les gallinacés déclarent la guerre aux déchets !

Coup de bec au gaspillage

Depuis quelques semaines, de drôles de pensionnaires ont fait leur rentrée au collège Françoise Dolto de Châtelus-Malvaleix. Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, un poulailler composé d’une équipe de choc a été installé.

Leur mission : manger les restes de nourriture laissés dans les assiettes des collégiens. Un challenge que poules et coq sont prêts à relever haut la patte. Les volailles réputées pour leur tendance à manger de tout, n’en laisseront pas une miette. Une alimentation certes variée, mais complémentée en blé afin d’assurer leurs besoins.

En plus de l’installation de ce poulailler, des composteurs ont également pris place aux alentours du collège. Ce processus de valorisation des déchets alimentaires se développe peu à peu dans les structures éducatives. Ainsi, tout comme le collège Françoise Dolto, celui de Martin Nadaud à Guéret a récemment installé des composteurs, ainsi qu’une table de tri.

De simples gestes, qui permettent de réduire le poids des poubelles et font prendre conscience des bonnes pratiques environnementales.
Car au-delà de valoriser les déchets alimentaires tout en utilisant les espaces verts, ces installations permettent également d’accompagner les élèves dans des projets pédagogiques.