Des stagiaires hollandais au service de la nature creusoise

En octobre dernier, deux chantiers bénévoles d’entretien et de restauration d’habitats d’intérêt général communautaire se sont tenus sur le site Natura 2000 des Gorges de la Tardes et de la vallée du Cher. Ces chantiers ont été organisés dans le cadre d’une période de stage d’adultes hollandais.

Des stagiaires hollandais au service de la nature creusoise

Piloté par le Conseil départemental, le site Natura 2000 des Gorges de la Tardes et de la vallée du Cher est animé par l’Office National des Forêts qui organise des chantiers participatifs. En octobre, deux zones de ce site ont connu une restauration.

Chantier 1 : restauration d’une pelouse
Le 4 octobre, huit personnes dont 5 jeunes adultes hollandais en formation dans le centre nature de Tigouleix à Saint-Agnant-près-Crocq ont réalisé une restauration d’une petite ouverture en forêt située à proximité de la chapelle Sainte Radegonde, sur la commune de Budelière. Cette zone, remarquée et suivie par le Conservatoire Botanique National du Massif Central, abrite un cortège floristique caractéristique de l’habitat. L’enfrichement était dans un état avancé et l’état de conservation de cette zone était mauvais.

Les bénévoles ont donc procédé, avec l’accord du propriétaire, à l’élimination des ligneux sur deux zones définies. Les arbres en périphérie ont quant à eux été élagués, de façon à bien ensoleiller la zone. Les rémanents ont été stockés en dehors de la zone et serviront de bois mort, utile pour la biodiversité. Le sol a également été ratissé, voire même légèrement décapé par endroits, afin de retrouver un substrat le plus maigre possible. Enfin, des rochers ont été dégagés, la mousse et la litière ont quant à elles été systématiquement retirées, afin de favoriser la végétation.

Chantier 2 : entretien d’une lande sèche – saut du loup
Le 12 octobre, la venue de 6 jeunes hollandais en formation au centre de Tigouleix à Saint-Agnant-près-Crocq, ainsi que d’une école des Pays-Bas formant des adultes dans la filière biologie, a permis l’entretien d’une lande sèche. Entretenue tous les deux ans, cette lande était envahie par les fougères dans les zones les plus riches et par les repousses des ligneux et des genêts au milieu des pieds de bruyère. De même, suite à l’agrandissement de la lande en 2020, une grande quantité de branches restait sur le site.

Lors de ce chantier, toute la végétation a été éliminée sauf les bruyères. Les fougères ont été arrachées ou coupées. Le sol, quant à lui, a été ratissé. Les branches qui restaient de l’agrandissement ont été rassemblées le long du chemin puis mises en tas. Elles serviront de bois mort.

Au travers de ces deux chantiers, les jeunes stagiaires ont pu élargir leurs connaissances sur le fonctionnement de Natura 2000 en France, ainsi que sur les habitats et les espèces présentes. En contrepartie, ils ont fourni un travail de restauration ou d’entretien de sites naturels. Preuve en est que la biodiversité est un enjeu qui dépasse les frontières.

Crédits photo : ONF

Publiée le 10 novembre 2021