Pour la connaissance et la mémoire

« Mémoires de 3 Déportés Creusois », gracieusement imprimé et distribué par le Conseil départemental, auprès des élèves de 3e dans les collèges pour la 3ème année consécutive, vient d’être édité dans une version destinée au grand public, à retrouver, en vente, dans les librairies.

Pour la connaissance et la mémoire

En 2015, 70 ans après la libération des camps de concentration, 3 Déportés creusois rescapés ont souhaité raconter et livrer leur récit.

Dans « Mémoires de 3 Déportés Creusois », Isidore Canova, Simon Lauvergnat (décédé en 2014) et Albert Marchand racontent courageusement, avec des mots simples empreints d’humilité, ces moments difficiles où « la faim, la soif, le froid extrême, les tâches exténuantes, la perte de leur identité remplacée par un numéro matricule, l’humiliation permanente, l’avilissement systématique, le spectacle (…) de la mort de leurs camarades… » étaient devenus leur quotidien.

Contactée par la Société des Membres de la Légion d’Honneur de la Creuse (SMLH), la Présidente du Département, Valérie Simonet, a tenu à soutenir cette initiative et à accompagner la diffusion de ce livret auprès des enseignants et collégiens creusois, véritable support de travail et de réflexion. Le Département a ainsi pris à sa charge l’édition du recueil grâce à son service de reprographie.
1 200 nouveaux exemplaires viennent d’être imprimés pour être gratuitement distribués aux élèves, en cette nouvelle année scolaire.

Face au retentissement de ce recueil, la SMLH et le Département ont souhaité pouvoir en donner l’accès au grand public. C’est ainsi, que grâce au soutien financier du Conseil départemental, le récit a pris la forme d’un livre, désormais en vente dans les librairies creusoises.


Pour lancer cette nouvelle édition, le 2 novembre, le Conseil départemental a accueilli MM. Canova et Marchand, ainsi que les descendants de M. Lauvergnat, entourés de M. Martin, Président de la SMLH, des membres de l’association, des conseillers départementaux, représentants de l’administration et enseignants.

L’occasion pour Laurent Daulny, Vice-Président du Département, de « saluer M. Martin pour [son] implication dans ce projet ainsi que tous les membres de la SMLH creusoise qui contribuent activement au développement de l’esprit civique et patriotique auprès de nos jeunes collégiens. »

Mais également de rappeler l’horreur vécue par ces 3 jeunes Creusois qui « reviendront de cet enfer portant en eux à jamais les morsures sur leurs corps et les meurtrissures dans leurs âmes.
Comme ils le disent « ils ont rencontré l’abject et le sublime » en côtoyant les extrémités de l’humanité et de la barbarie.
Si ces 3 hommes ont eu le courage de se remémorer ces moments et de décrire avec leurs mots cet enfer, leur enfer, c’est pour nous, c’est pour vous, pour la connaissance et la mémoire afin que l’on oublie jamais les affres de la guerre et la fragilité de la paix.
 »

Dans ce devoir collectif de mémoire, M. Marchand a tenu à rappeler la promesse qu’il avait faite, dans le camp, à ses camarades mourants lui demandant « si tu t’en sors, tu leur diras ».