Priorité à la mobilité

Ces derniers mois ont été rythmés par de nombreux chantiers d’envergure sur la voirie départementale. Des investissements nécessaires pour le Conseil départemental afin de faciliter les mobilités et assurer la sécurité et le confort des usagers.

Priorité à la mobilité

Avec 1,5 M€ supplémentaires votés au Budget Prévisionnel 2021 (par rapport à 2020), le Département consacrera, cette année, 11 M€ aux travaux routiers. Cette hausse répond, d’une part, aux priorités d’investissement définies depuis 2015, parmi lesquelles la voirie, et d’autre part, à la volonté de la collectivité, depuis la crise sanitaire, de soutenir l’économie locale. Pour rappel, à la sortie du premier confinement, le Conseil départemental avait mobilisé 2,9 M€ pour soutenir les acteurs économiques du territoire, que ce soit en augmentant ses propres investissements par la réalisation de travaux supplémentaires, ou au travers des dispositifs d’accompagnement aux entreprises mis en place par les intercommunalités.

Un pont neuf pour Crozant
Cette volonté s’est traduite par la mise en œuvre de chantiers d’envergure dès l’automne 2020. D’octobre 2020 à juin 2021, le pont de Crozant qui relie la ville éponyme à Saint-Plantaire, dans l’Indre, a été entièrement refait*. Détruit en 1944, puis reconstruit en 1952, l’ouvrage d’art nécessitait une rénovation d’ampleur. Situé dans une zone touristique, ce pont supporte près de 1 000 véhicules par jour en période estivale. Les travaux ont donc été conduits en tenant compte de la saison touristique et de l’activité économique locale, toutes deux dépendantes du réseau routier. Cette opération, cofinancée par les Conseils départementaux de la Creuse et de l’Indre, aura coûté 3 M€.

 

Un éco-chantier pour la RD990
Côté route, c’est la RD990, pour sa portion située entre Chénérailles et le carrefour avec la RD53 à proximité de Cressat Gare, qui a fait « bitume neuf ». La réfection avec élargissement de ces 3,5 km aura demandé 4 mois et demi de travaux et mobilisé 2,5 M€. Des travaux réalisés en mode « éco-chantier » avec le recours à des techniques et matériaux permettant de minimiser les coûts et les impacts environnementaux :
- Intégration de 30% d’agrégats issus du rabotage de l’ancienne chaussée
- Utilisation d’un bitume présentant des performances mécaniques réduisant le nombre de couches de chaussée.
Le résultat est une consommation moindre de matière première, d’énergie et de rotation de camions (bilan carbone). De même, les haies en limite de parcelles qui ont dû être arrachées pour permettre l’élargissement de la chaussée, seront replantées cet automne, en accord avec les propriétaires concernés. La route est rouverte à la circulation depuis le 30 juillet.

 


Et une nouvelle aire de co-voiturage
Avec une nouvelle aire de co-voiturage à La Souterraine, la Creuse compte désormais 5 aires aménagées au compteur. Initiée dans une démarche de développement durable, la réalisation de ces sites vise également à améliorer la mobilité quotidienne des Creusois en favorisant le développement des pratiques collectives de transport. Située au niveau de l’échangeur 54, dans le sens La Souterraine-Guéret, l’aire propose 18 places de stationnement dont 2 pour les personnes à mobilité réduite. Pour la réalisation de ce chantier de 40 000 €, le Département a veillé au réemploi des matériaux du site dans une démarche de valorisation.

Publiée le 3 novembre 2021