Sapeur-pompier volontaire, un modèle à préserver

Sainte-Barbe a rassemblé nos pompiers à l’Etat-major du Service Départemental d’Incendie de Secours, ce vendredi 6 décembre, en présence de nombreux élus dont Valérie Simonet, Présidente du Département, et Bertrand Labar, Président du Conseil d’Administration du SDIS.

Sapeur-pompier volontaire, un modèle à préserver

La fin d’année rime avec fêtes, et s’il en est une également de tradition, c’est bien Sainte Barbe, moment de célébration de nos pompiers. Un rendez-vous annuel pour honorer la Sainte patronne des hommes du feu et mettre à l’honneur nos sapeurs-pompiers dans toutes les casernes.
Ce 6 décembre, l’Etat-major du SDIS à Sainte-Feyre n’a pas failli à la tradition.

« Les sapeurs-pompiers volontaires sont une vraie plus-value pour nos territoires ; le maintien et la promotion du volontariat est de notre responsabilité commune. » a rappelé dans son allocution, la Présidente du Département.

En effet, en Creuse, comme ailleurs, le modèle français de secours d’urgence repose sur l’engagement altruiste et généreux des sapeurs-pompiers volontaires (SPV) qui représentent 79% des sapeurs-pompiers de France.
Un modèle qui pourrait être remis en cause par une directive européenne qui considèrerait les sapeurs-pompiers volontaires non plus comme des citoyens librement engagés, mais comme des travailleurs, comme l’a souligné Valérie Simonet.

« Si cette directive était transcrite dans notre droit national, le temps de volontariat serait comptabilisé dans le calcul du temps de travail hebdomadaire autorisé et serait soumis au principe de repos quotidien de sécurité. Ainsi, cela remettrait totalement en cause notre organisation, et, par exemple, vous ne seriez plus autorisés à intervenir après une journée de travail.

Alors que nous notons tous un contexte d’accélération et d’augmentation des crises de sécurité civile (inondations, feux de forêt, terrorisme), il est plus que jamais nécessaire de pouvoir compter sur l’engagement citoyen des sapeurs-pompiers volontaires pour permettre une montée en charge et en puissance rapide des forces mobilisables, partout en Europe. »

Un soutien financier du Département conforté
Cette année encore, le Conseil départemental continuera d’accroitre les moyens qui sont alloués aux services de secours et d’incendie, à travers des programmes d’acquisition de nouveaux matériels et de rénovation des casernes.

Ainsi, de 5,7 M€ en 2015, la dotation du Conseil départemental passera à 6,9 M€ en 2020.

Cet effort, dans un contexte budgétaire toujours contraint, est un choix assumé, celui d’engager le Département auprès de nos pompiers au quotidien pour qu’ils puissent exercer, dans les meilleures conditions, leurs missions et ainsi, garantir, à tous les Creusois, un service de secours, de qualité et de proximité.

 
Actualités archivées