Simone Veil, le nouveau visage du collège de Chénérailles

Samedi 6 avril, le collège de Chénérailles a été baptisé du nom de Simone Veil en présence de nombreux élus dont Valérie Simonet, Présidente du Conseil départemental, François Baroin, ancien ministre et président de l’Association des maires de France, des conseillers départementaux, des élus locaux, du personnel éducatif et des collégiens.

Simone Veil, le nouveau visage du collège de Chénérailles

Près de 40 ans, c’est le temps qu’il aura fallu au collège de Chénérailles pour se trouver un nom. Jean Moulin ou encore Marie Curie avaient pourtant été évoqués, mais aucun d’entre eux n’avait réussi à faire consensus.

Finalement, c’est le nom d’une femme illustre, celui de Simone Veil, qui orne la façade du bâtiment. Une décision approuvée à l’unanimité, tant le destin de cette femme fut d’un héroïsme exemplaire.

Ce samedi 6 avril, le portrait de Simone Veil a été dévoilé sur la façade du collège, un visage désormais gravé à jamais.
Une inauguration riche en émotion, marquée de la présence d’Albert Marchand, l’un des derniers rescapés des camps de concentration.

Puis, pour rendre hommage à cette femme exceptionnelle disparue en juin 2017, un groupe de collégiens a offert une représentation théâtrale de sa vie : de sa déportation à Auschwitz à son entrée à l’Académie Nationale, en passant par l’adoption de la loi IVG, les collégiens ont retracé avec réalisme la vie de cette grande dame. Une représentation très émouvante, applaudie à l’unisson.

La matinée s’est poursuivie par une visite du collège et s’est terminée par une exposition sur la vie de Simone Veil, réalisée par les collégiens.