L’aide à domicile fait « école »

Dans sa volonté de faciliter le maintien à domicile, le Département expérimente et innove pour pallier au manque d’aides à domicile sur le territoire. Former des demandeurs d’emploi pour pourvoir aux besoins des associations d’aide à domicile, telle est l’ambition du « chantier-école » dont la première session vient de s’achever en décembre dernier. A l’occasion d’une cérémonie à l’Hôtel du Département, 9 stagiaires se sont vus remettre une attestation de formation. Un « chantier école » pour un retour à l’emploi.

L’aide à domicile fait « école »

Jeudi 19 décembre, à l’Hôtel du Département, 9 stagiaires de la première session du « chantier-école  », accompagnés de leurs tuteurs, ont reçu leur attestation de formation d’aide à domicile. Une reconnaissance pour ces personnes au parcours professionnel compliqué. Désormais diplômés, ils peuvent intégrer l’une des 7 associations d’aide à domicile qui maillent le territoire creusois, et retourner ainsi, sur le chemin de l’emploi.

Parmi eux, Elisabeth, qui après de nombreuses missions en intérim, avait envie de trouver un emploi stable. Alors, lorsqu’elle a été informée de l’expérimentation du « chantier-école », elle a saisi l’opportunité qui s’offrait à elle.

Dans son parcours vers l’emploi, elle a croisé la route d’Anne-Marie, aide à domicile dans l’association Agardom depuis 2007. Durant 6 mois, Anne-Marie a été la tutrice d’Elisabeth et lui a inculqué les bons gestes à adopter auprès de nos aînés. Toutes les deux ont appris à travailler en binôme. Un changement pour Anne-Marie, habituée à travailler seule, mais une sécurité pour Elisabeth qui a pu bénéficier de l’expérience de sa tutrice.

Pas à pas, Anne-Marie a guidé Elisabeth dans l’acquisition des savoirs et dans l’apprentissage de ce nouveau métier. « On ne s’improvise pas aide à domicile », témoigne Anne-Marie. « Il faut aimer le contact. Quand on est chez eux, ça leur change les idées. On fait ça avec son cœur ».

Voir aussi : Un « chantier école » pour former des aides à domicile .

Lancé en mai 2019, ce « chantier-école » est né de l’idée de « rapprocher les employeurs et les publics qui rencontrent des difficultés », explique Patrice Morançais, Vice-Président en charge de l’action sociale. Une expérimentation menée par le Conseil départemental donc, et portée par Form’Adapt23, en partenariat avec l’Afpa, le Greta et le CFPPA, ainsi que les 7 associations d’aide à domicile.
Ce « chantier-école » prévoit 3 sessions (la deuxième est en cours), pour former au total 36 personnes au métier d’aide à domicile. « C’est un maillon essentiel pour les personnes âgées qui ont besoin d’une relation de confiance », indique Patrice Morançais, avant de poursuivre : « En 2019, le Conseil départemental a consacré 29,5 M€ pour l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et 92 M€ pour l’action sociale ». Une politique transversale qui lie à la fois l’insertion des publics fragiles, et le maintien de nos aînés dans leur domicile.

Aujourd’hui, si le secteur de l’aide à domicile est le 3ème secteur pourvoyeurs d’emploi en Creuse, la profession doit faire face à une pénurie de main d’œuvre, à de nombreux arrêts maladie et départs en retraite alors que les besoins des personnes en perte d’autonomie sont croissantes.

Ce « chantier-école » est un moyen de remettre sur la voie de l’insertion professionnelle des publics fragiles, tout en palliant au manque d’effectifs dans la profession. A l’issue de chaque formation, un emploi en CDI est à la clé.

 
Actualités archivées