La Creuse récompensée pour sa « Qualité de vie »

Mardi 27 novembre, Valérie Simonet, Présidente du Département, a reçu à l’Hôtel de Lassay, le prix TERRITORIA d’OR 2018, dans la catégorie « Qualité de Vie ». Un prix qui récompense la Département pour l’action qu’il conduit en partenariat avec la CNSA, la CARSAT, l’ARACT et le GEMS 23, visant à favoriser le maintien à domicile en améliorant la qualité de vie au travail des aidants.

La Creuse récompensée pour sa « Qualité de vie »

Il y a quelques jours, le Département de la Creuse était récompensé par le Prix TERRITORIA Or pour une démarche unique sur le plan national, déployée pour améliorer les conditions de travail des aides à domicile. « Une réelle joie et une immense fierté », pour Valérie Simonet, Présidente du Département.

Depuis plus de trente ans, l’Observatoire Territoria récompense les pratiques innovantes des collectivités dans leurs multiples domaines de compétences. Cet observatoire valorise les bonnes pratiques et les démarches exemplaires des collectivités territoriales dans leur gestion de l’intérêt général et des deniers publics.

Cette année, près de 200 candidatures avaient été enregistrées, parmi lesquelles les comités d’experts avaient sélectionné 60 initiatives innovantes, soumises aux votes des jurés placés sous la présidence de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Collectivités territoriales. Au total, le jury du prix Territoria a décidé de distinguer 39 collectivités dont 10 Conseils départementaux.

Un secteur confronté à de nombreuses difficultés, essentiel dans nos départements ruraux.

En Creuse, ce sont 7 associations d’aides à domicile qui œuvrent sur le territoire, grâce au professionnalisme et au dynamisme des 652 aides à domicile en CDI. Leur travail permet chaque jour, d’accompagner 5.390 personnes, soit l’équivalent de 765.458 heures réalisées à domicile en 2017.
Au-delà de la profession, l’aide à domicile constitue un élément majeur dans notre département. En plus d’apporter une aide quotidienne, ils assurent une présence, un soutien, à des personnes parfois isolées. Mais les différentes études réalisées sur les conditions de travail des aides à domicile démontrent une fréquence des accidents du travail et des arrêts maladie deux fois supérieurs à la moyenne nationale.

Profession la plus accidentogène, les aides à domicile sont trois fois plus exposées aux risques professionnels que l’ensemble des salariés tous secteurs d’activité confondus. Dureté physique, fatigue psychologique, déplacements multiples, isolement du salarié, horaires de travail décalés … autant de facteurs de pénibilité qui rendent le travail encore plus compliqué.

Engagé avec la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) depuis 2009, dans le cadre de modernisation du secteur de l’aide à domicile, le Département a décidé de soutenir différents projets, en faveur des services et de leurs salariés. Dans un contexte d’augmentation des besoins à couvrir, d’une pénurie du personnel grandissant et du vieillissement des âges des aides à domiciles, le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie constitue pour notre Collectivité un défi majeur.

Pour cela, le Département a mis en place à l’échelle du territoire, des actions visant à trouver des solutions à court et moyen terme. Une démarche unique sur le plan national, afin d’améliorer les conditions de travail des aides à domiciles. Une initiative qui a pu se mettre en place grâce au soutien financier de la CARSAT et de la CNSA, à l’expertise de l’ARACT, à la création du Groupement d’Employeurs Médico Social de la Creuse (GEMS 23) et naturellement, à la participation active de l’ensemble des employeurs du secteur de l’aide à domicile.
Cela se traduit notamment par la mise en place d’un binôme « Prévention-ergothérapeute », ou encore d’une formation théorique et pratique sur le risque routier, en faveur des 652 salariés du département.