Les collégiens à Bloc(h) pour Paris 2024

Depuis le début du mois de mars, élèves et personnels du collège Marc Bloch de Bonnat se sont lancés dans un défi : parcourir 2 024 kilomètres. Un clin d’œil que le collège labellisé « Génération 2024 » a souhaité faire à l’année d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris.

Les collégiens à Bloc(h) pour Paris 2024

Privés d’enseignement sportif à cause de la crise sanitaire, les professeurs d’EPS du collège de Bonnat ont trouvé un moyen de maintenir une activité physique auprès de leurs élèves. Durant tout le mois de mars, ils ont lancé aux collégiens le défi de parcourir 2 024 kilomètres. « Au départ, on essayait de trouver des choses à faire en EPS, puisqu’on ne peut plus rien faire à part être dehors et faire de la randonnée », justifie Emmanuel Calvagnac, professeur d’EPS. « Comme il y a eu la semaine de l’Olympisme en février, on s’est dit pourquoi pas faire un défi autour de Paris 2024. Donc on a décidé de faire 2 024 kilomètres ».
Un challenge accepté par les élèves, en témoignent Léa, Lilou et Côme, en classe de 4ème : « C’est un défi entre toutes les classes. On montre qu’on est les meilleurs. On court, on s’amuse, on rigole. Et puis ça nous permet de continuer à pratiquer une activité physique ».

Par groupes de 4 à 6, les élèves se relaient pendant 55 minutes, sur un parcours de 550 mètres. « Il en faut au moins un du groupe qui court, et un arrêté pour faire le secrétariat et noter le nombre de tours », explique le professeur d’EPS. « Chaque classe était libre d’organiser ses propres groupes. Les élèves se sont répartis non pas par affinités, mais en fonction du niveau de chacun », poursuit Stéphane Carpentier, également professeur de sports. A la fin de chaque cours, les groupes comptabilisent le nombre de kilomètres parcourus et font une moyenne par classe.
Celle qui aura parcouru le plus de kilomètres à la fin du mois recevra une récompense, et l’ensemble des élèves seront également récompensés pour leur participation.

De Paris à Tokyo, il n’y a qu’un pas
« En moyenne, chaque classe fait une distance de 80 kilomètres. En une semaine, les élèves avaient déjà parcouru 1 087 kilomètres. Donc normalement, si tout se passe bien, nous devrons finir le mois autour de 4 000 kilomètres », explique Emmanuel Calvagnac.
Il faut dire que les 150 élèves ne sont pas les seuls à s’être impliqués dans ce défi. L’ensemble du personnel est également invité à apporter sa contribution. « Tous les personnels du collège peuvent participer (personnel administratif, agents, professeurs). Même si on ne peut pas courir, alors on marche et on vient participer  », précise le professeur de sports. Une invitation au challenge à laquelle a répondu présent Christophe Pithon, professeur de français : « Ça motive encore plus les élèves de participer à un tel défi puisqu’on le fait ensemble. On montre l’exemple, tout en restant modeste. Et puis c’est une autre façon de connaître les élèves ».

Avec l’implication de tous, l’objectif devrait être vite atteint. C’est pourquoi, le collège apportera sa contribution au challenge lancé par l’UNSS, qui est de parcourir l’équivalent de la distance reliant Paris à Tokyo à pied.

 
Actualités archivées