Un hackathon pour repenser le collège de demain

Ce lundi 9 décembre, élèves, enseignants et membres de l’équipe pédagogique du collège Martin Nadaud ont participé au hackathon organisé par le Réseau Canopé. L’objectif de cette journée, repenser ensemble les espaces scolaires pour améliorer l’enseignement de demain.

Un hackathon pour repenser le collège de demain

Espaces froids, peu accueillants, peu confortables, manque de rangements, salles trop exigües…, le constat est tombé. Au collège Martin Nadaud de Guéret, les salles informatique, technologique et d’enseignements scientifiques ne sont plus adaptées aux besoins pédagogiques.
De fait, le Réseau Canopé a ainsi été approché afin de mener en amont une réflexion plus large sur les fonctions et usages des espaces scolaires. Un diagnostic a alors été réalisé sur une base de 231 questions posées aussi bien aux élèves, qu’au personnel éducatif.
Les résultats de ce questionnaire ont été exposés courant novembre et ont ainsi permis de dégager des axes pour repenser les fonctions et usages, créer des espaces adaptés, et mettre en lumière les attentes de chacun. Suite à cela, un hackathon a alors été organisé ce lundi 9 novembre, afin de mettre en commun des idées.

Contraction entre le mot « hack » et le mot « marathon », le hackathon est un évènement qui réunit des équipes pour concevoir des projets en un temps limité (ici, une journée). Une façon innovante et participative pour inventer le collège de demain.

Divisés en plusieurs groupes, élèves et personnel éducatif ont travaillé ensemble pour faire ressortir les intentions et objectifs des espaces en partant de l’existant.

D’abord par le dessin, où chacun a pu imaginer sa salle de demain en fonction de ses attentes. Les participants ont ensuite élaboré des nuages de mots à partir de trois thématiques : ce que je garde, ce que je jette, ce que je veux ajouter.
De là, sont ressorties des grandes idées qui ont été priorisées à l’aide de gommettes, telles que favoriser le dialogue, mener des projets, s’adapter, ou encore privilégier la participation.

L’après-midi a été plus ludique, puisque les participants ont imaginé ces nouveaux espaces à l’aide de maquette et de plan à échelle 1/20e.

A l’issue de cette journée, le Réseau Canopé a recueilli des éléments pour élaborer un dossier avec les projets, objectifs et intentions qu’il va ensuite remettre au Conseil départemental qui décidera, ensuite, des choix et des aménagements à faire dans le futur.

Une démarche innovante qui permet aux élèves et personnel éducatif de s’investir pleinement dans leur vie collégienne.

 
Actualités archivées