Les élèves de 3ème au cœur de la nation

Mercredi 4 septembre, Valérie Simonet, Présidente du Département, s’est rendue au collège Jean Picart le Doux de Bourganeuf, afin de remettre aux élèves de 3e les ouvrages « L’éducation citoyenne » et « Mémoire de 3 déportés Creusois ». Cette distribution s’est effectuée en présence de Jean Martin, président de la section SMLH (société des membres de la Légion d’Honneur) de la Creuse, et d’Agnès Guillemot, principale du collège.

Les élèves de 3ème au cœur de la nation

Albert Marchand, Simon Lauvergnat et Isidore Canova. Trois destins brisés, héros de la nation, revenus marqués à jamais des camps de concentration. Là-bas, ils ont côtoyé les pires atrocités que des hommes ayant perdu tout caractère d’humanité ont infligées à d’autres hommes : humiliation, torture, avilissement.

Pour ne pas oublier, et pour ne pas que cela se reproduise, la SMLH a décidé de recueillir leur témoignage pour en faire un ouvrage poignant : « Mémoire de 3 déportés Creusois ».

Leur histoire est désormais dans les mains des élèves de 3e du collège de Bourganeuf.

Depuis 2015, cet ouvrage mémoriel, imprimé par le Conseil départemental en 1000 exemplaires, est remis aux élèves de troisième ainsi qu’à leurs professeurs d’histoire géographie, afin de préserver leur mémoire.

Cette année, à l’initiative de la SMLH et avec le soutien de l’Inspection Académique et du Département, cette distribution est complétée par le livret « L’éducation nationale ». Le Conseil départemental, impliqué en faveur des actions éducatives menées au sein des collèges, apporte son soutien à la SMLH pour l’édition et la diffusion de cette brochure.
Conçu comme un outil pédagogique, co-construit avec l’éducation nationale, cet ouvrage s’inscrit pleinement dans le cadre du « parcours citoyen », au programme des élèves de troisième. Il servira de support pour les professeurs d’histoire-géographie, et permettra aux collégiens découvrir les valeurs et symboles qui constituent le socle de notre nation, et pour comprendre les fondements de notre République.